Réforme fiscale : the companies are watching you !

Si la teneur de la réforme fiscale demeure un secret jalousement gardé dont les contours ne seront dévoilés qu’à l’occasion du discours sur l’état de la nation (voire quelques jours auparavant dans le cadre d’une tripartite), certains axes semblent toutefois acquis : une hausse du crédit d’impôt pour salariés, l’abolition de la fameuse « contribution pour l’avenir des enfants » (jamais introduite car devenue entretemps « impôt d’équilibrage budgétaire temporaire »), l’aplanissement de la prétendue « bosse des classes moyennes », des mesures pour les familles monoparentales. La neutralité budgétaire de la réforme, un des principes maîtres au départ de la réforme, semble par ailleurs appartenir au passé. La conjoncture et le Zukunftspak (qui a été à la base présenté pour concourir à l’assainissement budgétaire) sembleraient avoir donné lieu à une « marge de manœuvre », de sorte que des allégements fiscaux seraient désormais envisageables.

Continue reading

Terrorisme: quel impact sur l’activité socio-économique?

« Le terrorisme est de retour »… Il ne s’agit certes pas d’un phénomène réellement nouveau: il suffit de penser aux Brigades rouges ou encore à la Fraction Armée Rouge, pour ne mentionner que deux exemples passés. Le mot « terrorisme » a d’ailleurs été utilisé dès le 18e siècle, pour dépeindre la « Terreur » semée par Robespierre et son Comité de salut public durant la Révolution française.

Nous assistons cependant à un rebond du phénomène terroriste, de surcroît sous une forme radicale. Divers facteurs (économiques, sociaux, géopolitiques, etc.) peuvent être à l’origine de cette résurgence, mais toute forme de terrorisme est rigoureusement inexcusable.

On ne saurait trop insister sur l’indicible horreur liée à ces attaques terroristes, sur la destruction de précieuses vies humaines et sur les tragédies associées. Dans ce post, je souhaite aborder l’impact socio-économique du terrorisme, donc porter un regard plus « matérialiste »  sur le terrorisme.

Continue reading

Après une année 2015 mouvementée, que nous réserve 2016?

L’année 2015 aura été une année marquée par des hauts et des bas, d’un point de vue économique. Après quelques hauts essentiellement en début d’année, les premières révisions à la baisse des perspectives économiques mondiales ne se sont pas fait attendre, suite au ralentissement marqué de l’activité en Chine qui, en 2015, a affiché sa plus faible hausse depuis 25 ans. Bon nombre d’indicateurs sont désormais dans le rouge : l’indice IFO déterminant le climat de l’économie mondiale se replie et le Bloomberg Commodity Index, mesurant le prix d’une vingtaine de matières premières, atteint son niveau le plus bas depuis 16 ans, reflétant ainsi la faiblesse de la demande. Les indicateurs avancés ne laissent pas entrevoir de revirement de tendance dans le sens d’une accélération franche de l’économie mondiale à moyen terme. Croissance et productivité anémiques – le « new normal », serait-il arrivé pour rester?

Continue reading

Etat de la Nation : Sommes-nous sur la bonne voie ?

Lors de son discours sur l’état de la Nation du 5 mai dernier, le Premier Ministre a insisté sur diverses évolutions ou initiatives qui sont de nature à mieux arrimer le Luxembourg au « droit chemin » sur le plan économique et social.

Côté finances publiques, le Zukunftspak, synonyme d’un début de changement de cap (tant en ce qui concerne le format du budget que le rythme de consolidation), et l’augmentation soutenue des investissements publics ont été soulignés tout comme la volonté de transparence, d’attractivité et de simplification en matière de fiscalité des entreprises. Ce ne sera pas « une mince affaire » compte tenu de l’échange automatique d’information, de LuxLeaks ou d’initiatives internationales qui devraient induire un élargissement de la base d’imposition des sociétés, alors que la fiscalité reste un facteur de compétitivité déterminant à l’échelle internationale.

Continue reading

A la recherche de la croissance perdue

Les services de la Commission européenne viennent de passer notre situation économique au crible[1]. Cette évaluation n’a pas bénéficié de l’attention qu’elle mérite. On peut pourtant difficilement affirmer qu’elle a été concoctée par des bureaucrates « ignorant les réalités luxembourgeoises » – argument souvent brandi à l’encontre de toute autorité internationale. Il faut savoir par ailleurs que ce rapport façonnera la suite du semestre européen et in fine les recommandations spécifiques (qu’elles soient suivies ou non…) adressées au Grand-Duché ; raisons de plus pour s’y intéresser.

Continue reading

Le Semestre européen et le besoin de réformes au Luxembourg

Le mécanisme intégré de coordination et de surveillance des politiques économiques européennes a été renforcé à partir de 2010, soit dans le sillage immédiat d’une crise économique et financière ayant particulièrement sévi en 2009, tant dans l’Union européenne qu’au Luxembourg. Ce cadre de gouvernance européen rénové se déploie selon un calendrier annuel bien précis, sous l’intitulé « Semestre européen ». Le Semestre européen s’échelonne d’octobre (remise des projets de plans budgétaires des Etats membres à la Commission européenne) à juillet (les recommandations de la Commission sont alors entérinées par le Conseil européen). Il vise non seulement à assurer une meilleure coordination/surveillance des politiques économiques entre Etats membres mais également à garantir une mise en parallèle, au sein de chaque Etat membre, de la politique budgétaire et de la politique économique. Continue reading

Bénéficier de l’éclaircie conjoncturelle pour mieux maîtriser nos défis

2ème partie: Quelles garanties pour la jeunesse au-delà du chômage?

La jeune génération au Luxembourg vit avec la menace du chômage comme épée de Damoclès. C’est une situation relativement inconnue par leurs aînés dans leur jeunesse. Le Luxembourg connaissait alors, malgré le déclin industriel, le plein emploi, grâce notamment au dynamisme du secteur financier et à un secteur public et parapublic doté d’une importante capacité absorptive pour les résidents en général et les ressortissants luxembourgeois en particulier. Continue reading

Le programme du nouveau Gouvernement: place aux actions !

Le contexte économique qui entoure l’arrivée du nouveau Gouvernement reste mitigé, avec une lueur d’espoir, mais également des zones d’ombres qui persistent. Ainsi, si en 2013 l’économie luxembourgeoise aura évolué en territoire plus positif, la croissance reste toutefois inférieure aux niveaux pré-crise. Les perspectives pour 2014 laissent entrevoir des éclaircies et une accélération de la croissance, alors que la situation en Europe s’améliore lentement, tandis que les Etats-Unis, la Chine et plusieurs économies émergentes envoient des signaux positifs quant aux perspectives macroéconomiques à moyen terme. Continue reading