Free trade and sustainable development: An inherent contradiction or a compelling combination?

As one of the most open economies in the world, the question of free trade is of tremendous importance for Luxembourg. Free trade is not only about a sound economic situation, but also the well-being of citizens, especially the less well-off, and the environment. Is free trade inherently bad for these three pillars of sustainable development, or are sustainable development and free trade actually two sides of the same coin?

Continue reading

Projet de budget 2019 : the sky is the limit ?

La nouvelle ébauche budgétaire a été déposée à la Chambre des Députés le 5 mars. Elle comporte des aspects intéressants et novateurs, qu’il convient de saluer. Sur le versant un peu plus critique, il faut se demander cependant si le Luxembourg n’est pas en train de « brûler ses cartouches » sur le plan budgétaire, alors que l’incertitude tend à se généraliser et la conjoncture à se tasser. En effet, rien n’est jamais sûr au sein d’une des économies les plus ouvertes du monde, exposée à nombre de facteurs de volatilité – positifs ou négatifs.

Continue reading

Brexit : Entreprises, préparez-vous !

Le 23 juin 2016, le peuple britannique a fait connaitre par voie de referendum sa volonté de quitter l’Union européenne. Plus de deux ans après cet évènement historique inédit, et à moins de quarante jours avant la date butoir de sortie du 29 mars 2019, un accord final entre l’Union européenne et le Royaume-Uni reste encore à trouver, ou, disons plutôt, à valider des deux côtés de la Manche. Alors que le temps s’égrène, les chances de parvenir à un terrain d’entente jalonnant une sortie britannique ordonnée s’amenuisent inexorablement.

Continue reading

Pour un « 5e plan PME » ambitieux

Les petites et moyennes entreprises (PME) représentent quelque 99% des entreprises luxembourgeoises, plus des deux tiers de l’emploi et quelque 70% de la valeur ajoutée – comme l’illustre le graphique ci-joint. Davantage encore que dans l’Union européenne dans son ensemble, les PME constituent d’évidence le véritable « fer de lance » de l’économie grand-ducale. Cette clef de voûte ne pourra cependant rester en place que si la compétitivité des PME sous toutes ses formes est confortée.

Continue reading

Redistribution des fruits de la croissance : quels fruits ?

Alors que le contexte économique est entaché d’incertitudes au niveau international et européen, le Luxembourg semble un peu « sur un autre nuage » en matière de croissance économique. De nombreux intervenants semblent en effet convaincus de la grande prospérité, toujours croissante, du Luxembourg. Ils considèrent dès lors que l’Etat luxembourgeois, la sécurité sociale et les entreprises disposeraient de « cagnottes » bien fournies, permettant d’alimenter ad vitam aeternam une politique de redistribution tous azimuts, une sorte de « Gießkannenpolitik ». Continue reading

Maîtriser les coûts et l’inflation via une indexation « conforme RIFKIN »

Le processus de Troisième Révolution Industrielle (TRI) a été lancé en 2015, avec le concours du Ministère de l’Economie, de la Chambre de Commerce et de IMS. Je me félicite de ce travail prospectif, innovant et de longue haleine, qui permet au Luxembourg de disposer de très utiles balises en vue de son adaptation à la « nouvelle donne économique ». Continue reading

Notre économie tourne bien, mais des nuages apparaissent à l’horizon

A première vue, l’économie luxembourgeoise se porte bien. Au cours du premier trimestre de 2018, le PIB en volume s’est accru de 5% environ en glissement annuel. Selon les projections du STATEC de mai 2018, le taux de croissance demeurerait d’ailleurs soutenu pour 2018 dans son ensemble et en 2019, avec respectivement +3,9 et +4,0%. Durant les six premiers mois de l’année et toujours sur un an, l’emploi total a quant à lui progressé de près de 4%. Peu de pays peuvent se prévaloir de résultats similaires, sauf éventuellement des économies émergentes ou en besoin de rattrapage économique. Or on peut difficilement accoler cette étiquette au Grand-Duché… Continue reading

Gouvernement(s) : quel bilan, quels défis, quels no-gos ?

Au moment où une législature s’achève, il me paraît judicieux de tirer un premier bilan de l’expérience gouvernementale. Une évaluation forcément incomplète à ce stade, car c’est souvent avec un certain recul – voire même un recul certain – que peut être correctement appréhendée une politique forcément multiforme et dont certains effets ne se dévoilent qu’au fil du temps. Un bilan nécessaire cependant, car il souligne les défis auxquels sera confronté le prochain Gouvernement, qui ne disposera certainement pas d’une éternité pour poser ses premiers jalons et mettre en œuvre les réformes requises.

Quel bilan ?

Il me semble qu’on puisse inscrire au crédit du Gouvernement actuel les initiatives liées notamment au « processus Troisième Révolution Industrielle », visant à favoriser une croissance plus qualitative, assise sur des gains d’efficacité plutôt que sur l’utilisation croissante de ressources non extensibles à l’infini (l’emploi frontalier, par exemple). Je note aussi la volonté de diversifier l’économie – en direction du spatial par exemple – et d’accroître son intensité en recherche et développement. Le tout a été mis en œuvre sans négliger la place financière, comme le montrent les efforts de promotion des Fintech et les actions accomplies afin de favoriser la transparence fiscale – qui sont essentielles autant pour la réputation internationale du Luxembourg que pour le fonctionnement au jour le jour de nos sociétés financières.

Continue reading

Retour vers le futur… du travail (ou comment former à des professions qui n’existent pas encore)

Selon la note de conjoncture de juin 2018 du STATEC, depuis 2013, le taux des postes vacants augmente tant au Luxembourg que dans l’ensemble de la zone euro, et ce, surtout dans les secteurs des services aux entreprises, des TIC et de l’Horeca. Pourtant, le Grand-Duché garde un taux de chômage avoisinant les 5,4% (taux similaire à celui d’avant-crise) avec quelques 15 000 personnes sans emploi. Si on enlève de ces chiffres l’impact du chômage frictionnel, c’est-à-dire le chômage « naturel »  issu de la transition et du délai nécessaire à une personne pour trouver un emploi, cela nous fait plus de 6700 personnes en recherche d’emploi. Il persiste donc un phénomène de divergence entre offre et demande sur le marché du travail qui prend ses racines dans un déséquilibre de compétences d’ailleurs identifié par l’European skills and jobs survey (ESJS) réalisé en 2014 dans les 28 Etats membres de l’Union Européenne[1].

Continue reading