The five prerequisites for limiting the socioeconomic damage from this unprecedented crisis

Alongside the humanitarian and health tragedy, the COVID-19 crisis has had an unprecedented impact on the global economy, and therefore on the European and Luxembourg economies. In the Grand Duchy, which is one of the world’s five most open economies, the general lockdown and the sudden halt to economic activity are threatening the foundations of a healthy, stable, prosperous and dynamic economic and financial ecosystem.

Continue reading

Les 5 prérequis pour limiter les dégâts socio-économiques de cette crise inédite

A côté du drame humanitaire et sanitaire, la crise du Covid-19 a un impact inédit sur l’économie globale et donc européenne et luxembourgeoise. Au Grand-Duché, qui figure dans le top 5 des économies les plus ouvertes au monde, le confinement généralisé et l’arrêt brutal des activités économiques menacent les fondements d’un écosystème économique et financier sain, stable, porteur et dynamique.

Continue reading

Pour que le « pollueur-payeur » ne devienne pas l’« entrepreneur-payeur »

A défaut d’une modification du système de l’indexation des salaires à travers l’introduction d’un panier durable de l’indice des prix à la consommation préalablement à l’application de taxes écologiques du type taxe CO2, le gouvernement accepterait une incitation perverse au maintien des habitudes de consommation et compromettrait ainsi la crédibilité de l’action politique dans le domaine de la réduction des émissions et du principe pollueur-payeur.

Continue reading

No alternative to growth

Luxembourg has enjoyed higher-than-average growth for some time now – attributable to a fast-growing population driven by our attractive economy. Lately, however, the word ‘growth’ seems to be acquiring increasingly negative connotations. Critics of growth point to undesirable consequences like the high cost of housing, daily traffic jams, the impact on our environment, and the associated pressure on living conditions.

Continue reading

Keng Alternative zum Wuesstem !

Zu Lëtzebuerg hunn mir zënter längerem een iwwerduerchschnëttlech héije Wuesstem. Dëse kennt vun eiser dynamescher demographescher Entwécklung, déi hirersäits vun eiser attraktiver Wirtschaft gedriwwe gëtt. Et schéngt neierdéngs, dass d’Wuert «Wuesstem» ëmmer méi eng negativ Konnotatioun kritt. D’Wuesstems-Kritiker verweisen op déi negativ Konsequenzen , an identifizéieren haaptsächlech déi héich Wunnengspräisser, déi deeglech Stauen, den Agrëff an eis Ëmwelt, an den domat verbonnenen Impakt op eis Liewensqualitéit.

Continue reading

Projet de budget 2020 : le quantitatif l’emporte à nouveau sur le qualitatif

Le discours sur l’Etat de la Nation l’avait effleuré, la présentation du budget de l’Etat pour les années 2020-2023 à la Chambre des Députés ce lundi 14 octobre le confirme : la protection du climat est au cœur des préoccupations gouvernementales et sera la toile de fond de nombreuses mesures à venir. La gratuité des transports en commun, le soutien à l’électromobilité, aux alternatives à la mobilité individuelle et au moteur à combustion, l’extension du tram, l’aménagement des gares ou encore les investissements accrus dans les énergies renouvelables sont autant d’exemples.

Continue reading

Pro Industrial Luxembourg!

In the early 2000s, at the time of the digital revolution, some economists began to imagine developed countries without factories, advocating an accelerated transition to a knowledge-based economy. Based on the success of the finance and certain services sectors, some people imagined that Luxembourg would also lean towards these new activities and somewhat neglect the industrial sector in its public policies. The Grand Duchy would thus complete the evolution of its economy, which began at the end of the 1970s, from steelmaking to a finance and services-based economy. This would be a serious mistake. Luxembourg has a strong and dynamic industrial base on which a significant part of future growth depends.

Continue reading

Pour un Luxembourg industriel !

Au début des années 2000, au moment de la révolution numérique, certains économistes se sont mis à imaginer des pays développés sans usine, prônant une transition accélérée vers l’économie de la connaissance. S’appuyant sur la réussite de la place financière et de certains secteurs des services, d’aucuns s’imaginaient tout autant le Luxembourg miser intégralement sur ces nouvelles activités et délaisser quelque peu le secteur industriel dans ses politiques publiques. Le Grand-Duché achèverait ainsi l’évolution de son économie, entamée à la fin des années 70, de la sidérurgie vers la finance et l’économie des services. Or, il s’agirait là d’une grave erreur. Notre pays possède une base industrielle, solide et dynamique de laquelle dépend une partie non négligeable de la croissance future.

Continue reading

Face à la pauvreté, commençons par trouver le bon thermomètre

La Chambre de Commerce a récemment apporté sa contribution au débat sur la pauvreté. Elle l’a fait en deux grandes étapes : tout d’abord par la publication d’un rapport détaillé sur le sujet, intitulé « De la juste mesure aux mesures appropriées », puis par l’organisation le lundi 24 juin de la conférence « Quels remèdes contre la pauvreté ? » à laquelle a notamment participé la Ministre de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région Corinne Cahen. Pouvant être considéré par certains comme un sujet atypique pour une Chambre de Commerce, l’évolution de la pauvreté est au contraire cruciale pour les entreprises de ce pays. N’oublions pas leur contribution active au bien-être de l’ensemble de la population, par les emplois qu’elles créent, leurs contributions fiscales et cotisations qui financent en grande partie les dépenses sociales et leur engagement sur des projets sociétaux et la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Continue reading