Nouvel objectif : déficit budgétaire ?

En chargeant la barque avec une réforme fiscale pro-cyclique, le Gouvernement a privilégié à l’objectif initial de consolidation un objectif de redistribution « tous azimuts », au demeurant encore trop peu ciblé vers les personnes réellement en détresse sociale. Le « Zukunftspak » est devenu à l’occasion du budget 2016 un « Zukunftspäckchen », avant de se muer en « Emverdeelungspak », au prix fort de l’abandon potentiel de l’assainissement des finances publiques. Le dernier avis budgétaire de la Chambre de Commerce avait été intitulé : « Le relâchement budgétaire, une menace pour le modèle luxembourgeois ? ». Nous y sommes… Espérons que la conjoncture demeure clémente ! Continue reading

Réforme fiscale : the companies are watching you !

Si la teneur de la réforme fiscale demeure un secret jalousement gardé dont les contours ne seront dévoilés qu’à l’occasion du discours sur l’état de la nation (voire quelques jours auparavant dans le cadre d’une tripartite), certains axes semblent toutefois acquis : une hausse du crédit d’impôt pour salariés, l’abolition de la fameuse « contribution pour l’avenir des enfants » (jamais introduite car devenue entretemps « impôt d’équilibrage budgétaire temporaire »), l’aplanissement de la prétendue « bosse des classes moyennes », des mesures pour les familles monoparentales. La neutralité budgétaire de la réforme, un des principes maîtres au départ de la réforme, semble par ailleurs appartenir au passé. La conjoncture et le Zukunftspak (qui a été à la base présenté pour concourir à l’assainissement budgétaire) sembleraient avoir donné lieu à une « marge de manœuvre », de sorte que des allégements fiscaux seraient désormais envisageables.

Continue reading

Tax reform: squaring of the circle? Not necessarily!

The Government is planning to introduce a major tax reform that is set to take effect on 1 January 2017. Such an ambitious and far-reaching reform needs to be prepared meticulously given that taxation, directly or indirectly, affects all aspects of a country’s economic and social life – and this is particularly true in Luxembourg. A well-designed and fully coherent tax reform requires a constructive dialogue between the main “movers and shakers” of our economy and it is only through such dialogue that all the relevant information can be taken into account. It is with this in mind that I would like to shed light on a number of broad principles of Luxembourg taxation and to highlight a number of safety barriers for tax reform.

Continue reading

Réforme fiscale : la quadrature du cercle ? Pas forcément !

Le Gouvernement compte élaborer une grande réforme fiscale devant entrer en application au 1er janvier 2017. Une telle réforme ambitieuse et d’envergure doit être préparée minutieusement, étant donné que la fiscalité influe directement ou indirectement sur tous les aspects de la vie économique et sociale d’un pays – et c’est particulièrement vrai au Luxembourg. Une réforme fiscale bien conçue et pleinement cohérente présuppose des échanges constructifs entre les principales « forces vives » de notre économie, seuls de tels échanges permettant de prendre en compte toutes les informations pertinentes. C’est dans cette perspective que je souhaite attirer l’attention sur quelques grands principes de la fiscalité luxembourgeoise  et sur quelques glissières de sécurité d’une réforme afférente. Continue reading

Le projet de budget 2015 : un budget innovant mais à double visage, tel Janus

Le Gouvernement a déposé le projet de budget 2015 à la mi-octobre. Si la forme était inhabituellement compacte – à savoir une clef USB – le contenu était passablement fourni avec quatre documents principaux (le projet de budget au sens strict, le nouveau budget pluriannuel, …) représentant au total 1.300 pages. Son examen fut un véritable défi, d’autant que la structure du budget a subi d’importantes mutations. Continue reading

Réformes, consolidation, dynamisation de l’économie : la quadrature du cercle ?

Le voile sera levé le 14 octobre. En ce jour, le Premier Ministre procédera à une déclaration gouvernementale très attendue. S’il ne semble plus y avoir de doute sur l’introduction d’une cotisation de 0,5% destinée à la petite enfance (malgré l’épée de Damoclès de son incompatibilité avec le droit européen) et sur diverses hausses de la TVA, les détails manquent encore pour ces mesures. Or, le Premier Ministre ne donne sans doute pas rendez-vous au pays pour simplement exposer les modalités de ces mesures isolées. Au contraire, le pays s’attend à un exposé bien plus fourni, une feuille de route de consolidation budgétaire, eu égard au déficit que nous éprouvons aujourd’hui et aux dangers qui nous guettent demain. Continue reading

Bénéficier de l’éclaircie conjoncturelle pour mieux maîtriser nos défis

1ère partie – inflation et indexation : pour quand le divorce de raison ?

Lors de son discours à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la Foire de printemps 2014, la secrétaire d’État à l’Economie a rappelé, à juste titre, que le ciel conjoncturel était certes désormais plus dégagé, mais en même temps, et je me permets de paraphraser quelque peu, que l’après-crise ne sera pas (automatiquement) le pré-crise en termes de performances macroéconomiques luxembourgeoises. La situation ne serait « pas aussi grave que nous le pensons », mais la nouvelle croissance doit provenir tant de l’extérieur que de la mobilisation de nos forces internes. Continue reading

Tram : un projet qui risque de dérailler… financièrement

Le tram semble être la solution retenue par le Gouvernement dans le cadre de la stratégie nationale de mobilité durable et visant une approche intégrative des différentes mesures permettant de donner une réponse aux défis liés à la mobilité. Je ne compte pas revenir au débat épique relatif au tram et à ses alternatives. En effet, ce débat ressemble davantage à la procession dansante d’Echternach où l’on fait trois pas en avant et deux pas en arrière, qu’à un bond définitif ou à un saut qualitatif en avant. Les années, voire décennies, passées à discuter du sens et du non-sens du tram ne nous ont pas fait avancer ne serait-ce que marginalement sur le fond de la chose mais ont simplement ingurgité des millions d’euros au titre des frais d’études et de contre-études. Aussi longtemps que dure le débat, les bouchons vont en s’intensifiant, les gaspillages en s’accroissant, la qualité de vie en se dégradant. Continue reading